Récupération accélérée après chirurgie

DÉCOUVREZ LA RÉHABILITATION AMÉLIORÉE : UNE RÉCUPÉRATION ACCÉLÉRÉE

Le principe de cette prise en charge est de vous aider à récupérer rapidement l’état de santé physique et psychique que vous aviez avant l’intervention. Elle est basée sur un travail en collaboration entre chirurgiens, anesthésistes, infirmier(ère)s, kinésithérapeutes et aides-soignants.

Votre participation est essentielle.

Les avantages d’une réhabilitation améliorée

Les avantages de cette démarche sont d’améliorer la récupération après la chirurgie et de réduire les complications. Les durées de séjour sont moins longues et les convalescences plus rares.

L’équipe qui mettra en place le programme RAAC

Le Docteur Bardou-Jacquet décide du type de prothèse à mettre en place et définit avec vous votre programme chirurgical pour toute la période qui entoure l’intervention.

Votre médecin anesthésiste évalue votre état de santé, les risques liés à l’intervention et à l’anesthésie. Il optimise votre état de santé en lien avec vos médecins habituels. Il vous explique la technique d’anesthésie et la gestion de la douleur pendant et après l’opération.

Votre kinésithérapeute vous prépare à la chirurgie avant l’opération, notamment en vous apprenant à vous servir des cannes. Le kinésithérapeute de la clinique vous prend en charge immédiatement après l’opération en effectuant avec vous les premiers exercices de lever et vos premiers pas après la chirurgie.

L’infirmière coordinatrice référente du programme RAAC vous rencontre avant l’intervention pendant un entretien personnel de 30 minutes. Elle vous donne une information et un enseignement structuré sur le déroulement de celle-ci. Elle répond à vos questions et vous aide à organiser votre retour à domicile. Nous vous demandons de vous rendre à la consultation avec vos dernières radiographies. Elles seront conservées à la clinique jusqu’à votre opération.

Votre place est centrale, c’est vous qui jouez le rôle le plus important dans le bon déroulement de votre intervention et de votre rétablissement. Vous souhaitez le meilleur résultat possible pour votre opération alors vous devez vous y préparer. Votre implication dans la préparation à la chirurgie est un facteur déterminant du succès de votre réadaptation postopératoire.

Quand dois-je rencontrer l’équipe RAAC ?

Au moins 1 mois avant l’opération :

Le Docteur Bardou-Jacquet vous délivrera :

  • Une ordonnance pour le bilan sanguin à faire avant l’opération,
  • Une ordonnance pour le kinésithérapeute détaillant les exercices à faire avant l’intervention,
  • Une lettre pour votre dentiste.
    Vous devez consulter votre dentiste pour évaluer votre état buccodentaire et éliminer une éventuelle infection.

Mme Delorme, la secrétaire du Docteur Bardou-Jacquet vous donnera :

  • La date du rendez-vous avec l’anesthésiste et l’infirmière référente.
  • Le questionnaire d’anesthésie à remplir vous-même, avec votre entourage ou votre médecin traitant si besoin. Vous devrez impérativement l’amener le jour de votre consultation anesthésique.

Au moins 3 semaines avant l’intervention :

Vous rencontrerez l’anesthésiste avec l’ensemble de vos résultats (bilan sanguin, compte-rendu du dentiste, questionnaire d’anesthésie rempli).

A l’issue de ce rendez-vous et sur avis de l’anesthésiste :

  • Il est possible d’être orienté vers votre médecin cardiologue si votre état le nécessite ;
  • Il peut être nécessaire de recourir à d’autres examens ou avis spécialisés.

Au moins 15 jours avant l’opération :

Rééducation :

Faire 10 séances dans le mois qui précède l’intervention avec votre kinésithérapeute qui vous reprendra en charge dès votre retour à domicile, dans le cas d’une prothèse totale de genou.
Vous apprendrez à vous servir des béquilles avec votre kinésithérapeute. Vous devez vous sentir en sécurité avec celles-ci.
Le kinésithérapeute définit également avec vous les objectifs à atteindre après l’opération.

Cas particulier d'une intervention assistée du robot Mako

A l’issue de la première consultation avec le Docteur Bardou-Jacquet, celui-ci vous délivrera :

  • Une ordonnance pour le bilan sanguin à faire avant l’opération ;
  • Une ordonnance pour le kinésithérapeute détaillant les exercices à faire avant l’intervention ;
  • Une lettre pour votre dentiste si vous ne l’avez pas vu dans l’année qui précède l’intervention (afin d’évaluer votre état buccodentaire et éliminer une éventuelle infection).

La secrétaire du chirurgien, Mme Delorme, vous donnera les dates de vos rendez-vous préopératoires. Ces rendez-vous seront fixés sur une demi-journée, à la clinique Tivoli-Ducos, au moins 3 semaines avant l’intervention :

  • Consultation avec l’anesthésiste, muni de la prescription du médecin, de vos ordonnances médicales (liste complète des traitements habituels), de vos résultats d’examens biologiques des 18 derniers mois.
  • Consultation avec le cardiologue (à la demande de votre chirurgien ou sur avis de l’anesthésiste) ;
  • Consultation avec l’infirmière référente ;
  • Consultation avec le kinésithérapeute, pour une séance pré-opératoire et des conseils ;
  • Rendez-vous avec le radiologue pour effectuer un Scanner 3D du genou pour le protocole avec le bras robotisé MAKO.

Dans le mois qui précède l’intervention, des séances de rééducation seront effectuées par votre kinésithérapeute qui vous reprendra en charge dès votre retour à domicile. Il vous apprendra à vous servir des béquilles ; il est important de vous sentir en sécurité avec celles-ci. Le kinésithérapeute définira également avec vous les objectifs à atteindre après l’opération.

Une semaine avant l’intervention, vous rencontrerez une 2ème fois le Docteur Bardou-Jacquet, muni de l’ensemble de vos examens.

COMMENT SE PRÉPARER AVANT L’OPÉRATION ?

Il est indispensable d’optimiser votre santé avant l’opération.

Quelques habitudes simples peuvent vous aider :

  • Une bonne hygiène bucco-dentaire,
  • Une hydratation suffisante,
  • Il est IMPERATIF d’arrêter de fumer, si cet arrêt vous semble difficile, faites-vous aider par votre médecin ou demandez conseil à votre pharmacien. Vous pouvez également contacter tabac info service par téléphone au 3839 ou sur internet à tabac-info-service.fr.
  • Réduction de votre consommation d’alcool,
  • Une gestion de votre stress et un sommeil réparateur,
  • Le suivi d’un régime préopératoire « confort » à faire la veille de l’intervention seulement.

Le régime confort digestif pré opératoire

A suivre la veille de l’intervention.

REPASCOMPOSITION
PETIT DEJEUNER
  • 1 boisson chaude avec ou sans sucre
  • Biscottes ou pain blanc (ex: baguette) + beurre + gelée de fruits ou miel
    (PAS DE CONFITURE)
  • 1 verre de jus de fruits sans pulpe (pomme, raisin) ou une compote
  • Yaourt nature avec ou sans sucre ou miel.

OU

  • Céréales + lait
  • 1 verre de jus de fruits sans pulpe (pomme, raisin) ou une compote
DEJEUNER
  • Bouillon vermicelles (SANS LEGUME)
  • Poisson OU escalope de volaille CUISSON SANS MATIERE GRASSE OU jambon blanc
  • Pâtes, riz ou pommes de terre vapeur avec beurre en fin de cuisson OU purée avec lait + beurre en fin de cuisson
  • Yaourt nature + sucre ou miel
  • Pain blanc (ex: baguette)
COLLATION1 compote + 1 yaourt nature avec sucre ou miel
DINER
  • Bouillon vermicelles (SANS LEGUME)
  • Poisson OU escalope de volaille CUISSON SANS MATIERE GRASSE OU jambon blanc
  • Pâtes ou riz ou pommes de terre vapeur avec beurre en fin de cuisson OU purée avec lait + beurre en fin de cuisson
  • Yaourt nature + sucre ou miel
  • Pain blanc (ex: baguette)
BOISSONS
  • Eau plate, jus de pomme, sirop (de menthe, grenadine…)
  • Café / thé, sucré ou non

POUR LES PATIENTS DIABETIQUES:

  • SUPPRIMER TOUS LES PRODUITS SUCRES (MIEL, GELEE DE FRUITS, JUS DE FRUITS, LES   SIROPS DE MENTHE, GRENADINE…) ET REMPLACER LE SUCRE PAR DE L’EDULCORANT.
  • NE PAS DEPASSER 100G (POIDS APRES CUISSON) DE PATES, RIZ, POMMES DE TERRE, PUREE.
  • REMPLACER LE BEURRE DU MIDI ET DU SOIR PAR UN FILET D’HUILE D’OLIVE.          
  • SUPPRIMER LE PAIN DU MIDI ET DU SOIR

Hygiène générale : préparation de la peau

PREPARATION CUTANEE PREOPERATOIRE

La réalisation de la préparation cutanée, avant l’opération, est une mesure nécessaire destinée à réduire le risque infectieux même si le risque « zéro » n’existe pas.

Nous vous demandons de débuter les douches à la Bétadine scrub® (flacon rouge neuf) à domicile à l’aide de la fiche suivante.
La Bétadine® est un savon antiseptique liquide qui ne colore ni les cheveux ni la peau. En cas d’allergie à la Bétadine®, il vous sera prescrit de l’Hibitane scrub®.

LA DOUCHE PRE-OPERATOIRE AU SAVON ANTISEPTIQUE (produit prescrit par le chirurgien)

Savon antiseptique Bétadine®

1ère douche2ème douche3ème douche
Si vous entrez à la clinique le jour de l’interventionLa veille au domicileLe matin au domicileA la clinique
Si vous entrez à la clinique la veille de l’interventionLa veille à la cliniqueLe matin à la cliniquePas de 3ème douche

VOICI COMMENT PROCEDER :

  1. Mouiller soigneusement l’ensemble du corps, les cheveux compris
  2. Respecter les étapes suivantes
  • Frotter la tête et les cheveux avec le savon antiseptique prescrit, ne pas rincer
  • Savonner le corps et les bras en insistant sur les aisselles et le nombril, ne pas rincer
  • Continuer le savonnage de la région génitale et des jambes en insistant sur le pli interfessier et les orteils
  • Rincer abondamment du haut de la tête au bas du corps
  • Renouveler ce savonnage une seconde fois en respectant les mêmes étapes
  • Rincer à nouveau abondamment
  1. Se sécher avec une serviette propre et mettre des vêtements propres

Après la 1ère douche la veille de l’intervention vous devez vous coucher dans une literie propre. Procéder de la même façon pour la deuxième douche.

Nous vous demandons d’entrer à la clinique :

  • Avec les ongles, des mains et des pieds, coupés, brossés et sans vernis même incolore
  • Sans bijoux, sans piercing, sans maquillage
  • Avec les dents brossées
  • Avec les cheveux propres et attachés

La dépilation de la zone à opérer :

Vous ne devez en aucun cas utiliser un rasoir pour dépiler la zone à opérer. Si vous arrivez à la Clinique et que la zone à opérer est rasée, nous serons contraints de reporter votre intervention.
Vous ne devez pas non plus utiliser la crème dépilatoire.
Si une dépilation s’avère nécessaire, elle sera réalisée par le personnel soignant de l’établissement selon les recommandations en vigueur.

Comment se déroule l’opération ?

Le jour de votre entrée à la clinique :

  • Vous devez amener :
    • Vos cannes anglaises et vos bas de contention
    • Les documents à remettre lors de votre arrivée (dans la pochette prévue à cet effet)
    • Vos radios, scanner et IRM (si non remises à la consultation infirmière)
    • Votre attelle de cryothérapie
  • Vous devez avoir pris une douche au savon antiseptique, chez vous, la veille au soir et le matin si vous entrez le jour de l’intervention.
  • Une troisième douche sera réalisée à la Clinique
  • Vous êtes à jeun d’aliments solides 6h avant l’intervention
  • Vous devrez boire un verre de liquide clair sucré 2h avant l’intervention (20 cl de jus de raisin ou de pomme). Sauf si vous êtes diabétique.
  • Vous serez reçu au bloc opératoire par le Docteur Bardou-Jacquet et son équipe ainsi que le médecin anesthésiste
  • Une infirmière vérifiera avec vous les derniers points avant votre opération.

Mobilisation précoce et lutte contre la douleur

La lutte contre la douleur est une priorité.

Vous prendrez des médicaments de manière systématique, distribués par les infirmières. En cas de douleur, d’autres médicaments prescrits par l’anesthésiste vous seront donnés. Vous devez participer à la prise en charge de votre douleur en signalant à l’équipe la moindre douleur.
Le jour de l’opération le chirurgien infiltre la zone opérée avec un produit antidouleur, anesthésique qui va vous calmer et vous permettre de marcher.
Le jour de votre intervention, le kinésithérapeute vous assistera pour votre premier levé. Vous allez, en sa présence, marcher dans la chambre ou dans le couloir. Vous poursuivrez votre repos au fauteuil.
Nous vous demandons de ne pas vous lever seul la première nuit après l’intervention (sauf si vous êtes chez vous dans le cadre d’une prothèse en ambulatoire).

Quels sont les objectifs à court terme de la kinésithérapie ?

Vous pouvez entrer et sortir du lit de façon autonome ou aidé par votre accompagnant. Vous marchez avec des béquilles de façon sûre sur une distance de 15 mètres.

Quels sont les critères de retour à votre domicile ?

Pour votre retour à domicile, des objectifs stricts doivent être atteints :

  • Vous avez retrouvé votre vigilance d’avant l’opération,
  • Vous mangez bien et n’avez ni nausée ni vomissement,
  • Votre douleur est bien contrôlée,
  • Vous n’avez aucun problème pour uriner,
  • Les résultats de laboratoire sont normaux,
  • La cicatrice ne présente pas de signe de complication,
  • Vous tolérez bien votre traitement,
  • Votre sortie est organisée (transport, accompagnant domicile préparé),
  • Vous et vos proches avez compris les consignes médicales,
  • Vous êtes capable de déceler les problèmes concernant vos médicaments, la cicatrice, la gestion de votre douleur, vos exercices, la reprise de vos activités, la prévention des chutes, les signes et symptômes de complications,
  • En cas de doute, n’hésitez pas à vous faire répéter les consignes : votre bonne compréhension est capitale.

Comment préparer son retour à domicile ?

Vous allez être moins mobile après votre opération. Il faut alors préparer votre retour à domicile.

Un membre de votre entourage doit vous assurer un minimum d’aide pendant au moins une semaine. Vous ne pourrez pas conduire pendant 3 à 6 semaines. Préparez à l’avance des repas et trouvez une personne pour vous aider à faire vos courses.

 La circulation chez vous doit être libre et sûre :

  • Supprimer tapis, obstacles et fils électriques,
  • Prévoir un éclairage adéquat pour la nuit dans la chambre,
  • Prévoir des fauteuils hauts, pourvus d’accoudoirs dans la pièce de vie,
  • Aménager la salle de bain (installer un siège de toilette surélevé si nécessaire et un tapis de douche antidérapant.

Les ordonnances de sortie

Elles sont remises lors de la consultation avec l’infirmière avant l’opération.
Vous aurez l’ordonnance pour les pansements, les injections et les traitements contre la douleur avec une note explicative.
Vous devrez aller à la pharmacie chercher des médicaments et le matériel de soin après la consultation avec l’infirmière.
Vous laisserez ces médicaments et le nécessaire à pansements à la maison.

Soins à domicile

Vous devrez prévenir votre infirmier(e) libéral(e) de la date de votre sortie.
Elle devra passer tous les jours vous faire l’injection prescrite par le Docteur Bardou-Jacquet. Une prise de sang à domicile sera faite une fois par semaine en surveillance.
L’ infirmier(e) devra effectuer les pansements tous les 3 jours.
Votre cicatrice est protégée par un pansement avec lequel vous pouvez vous doucher tous les jours. En revanche, vous ne pourrez pas prendre de bain tant que la cicatrisation ne sera pas complète.
Vous devrez appliquer de la glace pendant 15 minutes toutes les heures en interposant un linge pour protéger votre peau. L’attelle de genou ne doit pas être portée pour marcher, elle sert à glacer le genou pendant les phases de repos.
Le Docteur Bardou-Jacquet vous prescrira de la kinésithérapie à raison de 2 à 3 séances par semaine.

Signes de complication à surveiller

Les signes suivants doivent évoquer une phlébite :

  • Vous ressentez une douleur persistante dans une ou les deux jambes (mollets)
  • Cette douleur est augmentée par l’activité et le toucher.

Les signes suivants doivent faire évoquer une infection :

  • Fièvre supérieure à 38,5° pendant plus de 24h
  • Rougeur qui s’étend au-delà de la plaie
  • Ecoulement ou coloration inhabituelle de la cicatrice y compris du pus (aviser l’infirmière, ne plus prendre de douche avant l’avis du Docteur Bardou-Jacquet).

Il est alors impératif de contacter le Docteur Bardou-Jacquet ou un médecin. Afin de prévenir tout problème d’ordre infectieux :

  • Lavez-vous les mains le plus fréquemment possible et de façon systématique après être allé aux toilettes et après avoir mangé
  • Ne touchez pas votre pansement

Les signes suivants doivent faire évoquer une intolérance à l’héparine (saignement excessif) :

  • Vos urines sont rouges ou foncées ou vos selles sont rouges ou noires,
  • Vous avez des saignements des gencives ou du nez,
  • Vous avez des ecchymoses excessives (bleus).

Il est alors impératif de contacter le Docteur Bardou-Jacquet ou un médecin.

À QUOI S’ATTENDRE DANS LA REPRISE DE VOTRE VIE QUOTIDIENNE ?

Dès le retour à la maison, la marche est l’activité à privilégier. Veillez toutefois à vous aménager des temps de repos dans la journée.

La jambe opérée va augmenter de volume (œdème). Il y aura probablement un hématome plus ou moins important. Cet œdème de la jambe disparaîtra au bout de plusieurs semaines (4 à 6 dans la majorité des cas). Vous devez prendre les traitements prescrits contre la douleur et continuer à marcher tous les jours.

Après 4 semaines, vous pouvez reprendre la conduite automobile, si et seulement si vous marchez sans béquille.
Après 3 mois, vous devez pouvoir reprendre vos activités de loisirs (sauf avis contraire du Docteur Bardou-Jacquet).

N’hésitez pas à nous contacter en cas de problème 7j/7 et 24h/24.

Dans le cas d’une prothèse totale ou partielle de genou

Dès le retour à la maison, la marche est l’activité à privilégier. Veillez toutefois à vous aménager des temps de repos dans la journée.

La jambe opérée va augmenter de volume (œdème). Il y aura probablement un hématome plus ou moins important. Cet œdème de la jambe disparaîtra au bout de plusieurs semaines (4 à 6 dans la majorité des cas). Vous devez prendre les traitements prescrits contre la douleur et continuer à marcher tous les jours.

Vous reverrez le Docteur Bardou-Jacquet avec une radiographie de contrôle 15 jours après votre sortie de la clinique (30 jours si vous partez en convalescence).

Après 4 semaines, vous pouvez reprendre la conduite automobile, si et seulement si vous marchez sans béquille.
Après 3 mois, vous devez pouvoir reprendre vos activités de loisirs (sauf avis contraire du Docteur Bardou-Jacquet).

N’hésitez pas à nous contacter en cas de problème 7j/7 et 24h/24.

Le retour à domicile : quoi faire pendant les 4 premières semaines après l’intervention chirurgicale ?

Les pansements :

Après l’opération, la plaie est recouverte d’un pansement stérile et étanche prescrit par le Docteur Bardou-Jacquet. L’infirmière à domicile vient faire les pansements tous les 3 jours pendant environ 12 jours.
Ne prenez pas de bain, ni dans une baignoire, ni dans une piscine, prenez uniquement des douches avec le pansement prescrit.

L’aspect du genou :

Des ecchymoses, un hématome, un œdème, des rougeurs et de la chaleur autour du genou sont normaux après une prothèse de genou.
Si la plaie coule encore 72 heures après l’intervention, appeler la clinique pour le signaler.

De 10 à 12 jours après la chirurgie, les agrafes ou les fils doivent être retirées par l’infirmière à domicile.
Il se peut que vous ayez une cicatrice avec un bord irrégulier (se produit en cas de rotation involontaire des agrafes pendant l’insertion). Cette irrégularité disparaît progressivement en 3-4 semaines.

Réduire le risque de formation de phlébite :

Le risque de phlébite est devenu exceptionnel depuis l’application des protocoles RAAC car vous marchez très tôt après l’opération.
Cependant les recommandations françaises imposent une injection d’anticoagulant par jour pendant les 14 jours qui suivent l’intervention.
Le port des bas de contention la journée diminue le risque de phlébite également et surtout limite l’œdème et la sensation de jambes lourdes en fin de journée.

Les exercices à la maison (exercices faits en autonomie) :

Les objectifs au cours des quatre premières semaines sont :

  • De gérer l’œdème (en effet, le genou va gonfler mais il faut limiter au maximum cet œdème)
  • D’améliorer la mobilité du genou
  • De récupérer une marche sans boiterie

Des exercices courts et fréquents sont le meilleur compromis pour atteindre ces objectifs.

1- Travail flexion / extension active (travail en position allongée) :

  • A faire toutes les 2 heures pendant 5 minutes
    Faire 10 flexions /extensions de cheville
    Flexion : ramener la pointe du pied vers la tête au maximum
    Extension : étirer la pointe du pied vers le bas au maximum
  • Faire 5 flexions /extensions du genou (limite 90 degrés en flexion / 0 degré en extension)
    Flexion : plier le genou à 90° maximum. Vous pouvez utiliser vos mains en levant votre cuisse si cela est trop difficile
    Extension : allonger la jambe en « écrasant » et en ramenant la pointe du pied vers vous

2- La marche :

Vous pouvez et devez appuyer sur votre membre opéré sous couvert des 2 cannes anglaises.
Faire une promenade toutes les 2 heures après vos exercices.

3- La cryothérapie :

Glacez votre genou après chaque série d’exercice pendant 15 minutes avec l’attelle de glace.

Lorsque vous ne marchez pas, allongez-vous sur le lit ou le canapé et surélevez votre jambe sur un traversin ou des oreillers, tel que sur la photo. Cela permet à l’œdème et à l’hématome de se drainer plus rapidement et d’avoir un genou moins gonflé.

Lorsque vous en faites trop, surélevez la jambe sur un traversin, glacer le genou avec l’attelle compressive, et reposez-vous pour le reste de la journée.

Voici les signes d’un bon rythme de récupération après 5 à 6 semaines :

  • Extension du genou à 0 degré (la jambe s’étend complètement).
  • Flexion du genou de 90 à 110 degrès.
  • Marche sans cannes anglaises.
  • Montée des escaliers.
  • Conduire la voiture.

Après cinq à six semaines :

Votre taux de récupération devrait être de 50 %. Il est normal de ressentir de l’œdème, de la rougeur, de la chaleur, de la raideur, de la douleur au niveau du genou. De même une zone d’engourdissement cutanée autour l’incision est normale.
Les patients dont le genou était plus raide avant l’intervention chirurgicale prennent plus de temps et travaillent plus fort pour retrouver les amplitudes du genou que les patients dont le genou était souple avant l’intervention.

A 3 mois :

Le taux de récupération est d’environ 70 % et vous pouvez reprendre des activités récréatives comme le jardinage, le golf, le vélo, et la randonnée pédestre.

Après 6 mois :

Le taux de récupération est d’environ 90 %.
La meilleure façon d’évaluer votre vitesse de récupération est de comparer les améliorations tous les mois plutôt qu’au jour le jour.

LE DR BARDOU-JACQUET VOUS RÉPOND.

Questions fréquemment posées

Quelle est la durée de vie d’une prothèse totale du genou ?

Il y a 90% de chances que 20 ans après votre opération, votre genou fonctionne encore bien sans nouvelle opération.

Quand puis-je conduire une voiture ?

Vous pouvez conduire une voiture lorsque vous marcherez sans béquilles et que vous ne prenez plus que du paracétamol contre la douleur. Vous devez vous sentir en capacité totale de conduire avant de reprendre le volant. (en moyenne, 4 semaines après l’intervention).

Est-ce que la sensation d'étirement lors de la flexion du genou provoque parfois une réouverture de la plaie ?

Non, nous fermons votre plaie en trois plans, avec trois jeux de sutures différents. Lorsque vous tendez ou fléchissez le genou, rassurez- vous la plaie ne peut pas se réouvrir.

Quand l'œdème et la douleur disparaîtront-elles de mon genou ?

L’œdème est normal et disparaîtra graduellement sur une période de 3 à 4 mois. L’élévation et des exercices courts et fréquents pendant quelques minutes sont les meilleurs moyens de gérer l’œdème. En revanche des exercices intenses pendant de longues périodes maintiennent le genou gonflé, même en cas de surélévation. Vous êtes le mieux placé pour savoir ce que votre genou vous laissera faire. Une fois que l’œdème s’estompera, la douleur disparaîtra aussi.

Quand la chaleur et la rougeur disparaîtront-elles dans mon genou ?

La chaleur et la rougeur dans le genou sont normales et s’estompent graduellement sur une période de 3 à 4 mois. Elles n’indiquent pas une infection et sont causées par une augmentation de l’apport sanguin, qui apporte une concentration élevée de nutriments pour aider le genou à guérir.

Pourquoi y a-t-il parfois des cliquetis ou du bruit dans le genou lorsque je l'utilise ?

Le contact entre le métal et les implants tibiaux et fémoraux en plastique provoque des cliquetis. Ce bruit est plus fréquent lorsque le genou est gonflé et n’indique pas que les pièces sont lâches ou cassées. La fréquence et l’intensité du bruit diminuent à mesure que l’œdème diminue dans le genou.

Est-ce que ma prothèse totale du genou déclenchera les détecteurs de métaux dans les aéroports ?

Oui, il le fera. Attendez-vous à être fouillé. La présentation de la carte montrant que vous avez subi une arthroplastie du genou peut aider.

Puis-je m'agenouiller pour faire les tâches ménagères et jardiner ?

S’agenouiller ne fera pas mal au genou ; cependant, sans entraînement, cela peut vous faire mal au genou. Essayez de vous agenouiller sur un coussin de mousse. Les patients qui s’agenouillent fréquemment souffrent moins.

J'ai entendu dire que j'aurais peut-être besoin d'antibiotiques lorsque j'ai des soins dentaires ou d'autres interventions chirurgicales ?

Non cela n’est plus vrai.